Respirer à nouveau

Publié le par Marie

Dans la vie j'ai besoin d'avoir des buts, des projets pour avancer et dernièrement TOUS mes projets sont tombé à l'eau, additionné à cela les 4 mois à enchaîner les enfants malades enfermée à la maison et les problèmes d'argent qui me font annuler toute vie sociale ou trajet "inutile" et la période une merde par jour j'ai coulé à pic....

Du fond de mon bocal je ne voyais que du noir et j'avais beau me forcer à garder un lien avec le monde via les réseaux sociaux (seul semblant de vie sociale) je voyais le mal partout. Je devenais aigrie, envieuse du moindre fait et geste de mes contacts. le moindre kilo perdu , projet de vacances, photo de soirée ou même simple évocation de la vie au travail (bien ou mal) me mettais au plus bas.

Je ne supportais plus ma vie ou plutôt mon manque de vie et ne voyais pas comment sortir de ce bocal dans lequel j'étais en train de me noyer, je ne supportais même plus de m'occuper de mes enfants et la télé était devenue presque la seule activité que je leur proposais (merci la reine des neiges, vice versa, la pat patrouille et autre timmy le mouton de m'avoir épaulé sur ce coup).

J'étais devenue invivable, prenant la mouche à la moindre contrariété et pleurant sans raison au moins 1 fois par jour.

Pour sortir de cet enfermement et arrêter de suffoquer j'ai pris plusieurs décision. Non pas d'aller voir un psy car il faut des sous (oui le psychiatre c'est remboursé mais je suis plus psychologue j'ai vraiment du mal avec les psychiatre) et du temps seule.

J'ai commencé par arrêter tous les réseaux sociaux, j'ai repris la clope (oui pas bien mais avec modération) grâce à laquelle j'avais l'impression de me réapproprier le chemin de l'école, devenu seule sortie de chez moi, cela devenait un moment à moi et plus un simple trajet école, j'ai pété les plombs et balancé tout mon mal être à mon homme (qui me voyait mal mais n’imaginait pas à ce point) et j'ai décidé de chercher, en accord avec ma famille, une solution pour arrêter mon congés parental car oui le travail me manque à un point que je n'aurait jamais imaginé.

Je n'ai toujours pas profité des moments où lilsis était à la halte pour m'occuper de ma maison mais quitte à squatter le canapé j'ai rentabilisé mon abo netflix avec des trucs couillons histoire de rire de nouveau, that 70 show a était mon ami sur ce coup.

Mon homme, ce super héro, a réfléchi de son côté à comment m'aider et a trouvé une solution : dans 1 mois nous pouvons renégocier le crédit auprès de la banque et même augmenter le crédit en payant moins car nous avons déjà remboursé plus de la moitié de ce celui-ci et avec cet argent nous allons acheter : une voiture sans permis !

Oui oui une voiturette, le truc moche et derrière lequel on se retrouve souvent coincé mais qui va m'être tellement utile dans ma nouvelle vie. (parmi les merdes mon dossier de permis B est coincé en préfecture)

Grâce à elle je vais pouvoir chercher un boulot alimentaire le matin vu que mon homme peut emmener tout le monde à l'école et ma bm pourrait prendre le relais les matins sans halte garderie. Alors oui ce sera dur de se lever tôt (car l'idéal serait un taf 5h-12h) mais cela suffit à mon bonheur. Je vais pouvoir être indépendante. Finie le supermarché à 5 le samedi (alleluia!!!!), fini les 40 min de marche à minuit pour aller du métro à ma maison lors de mes rares sorties, fini les sorties annulées pour cause de trop loin d'un transport en commun, bref à moi l’indépendance.

En plus dans 1,5 ans quitte à payer un permis à Bigbrother je préfère lui payer le permis voiture sans permis que celui pour les scooter (même si je préférerais qu'il ne conduise pas tout court).

Je pourrais même amener / venir chercher les petits chez bm en pleine journée et non plus attendre que l'homme rentre du taf et se taper les gros bouchons de 18h.

Je croise tout pour que ce projet marche car oui s'il rate j'ai peur de couler de nouveau. du coup pour éviter cela j'essaie de travailler sur moi et de réagir sur le fait que oui moi je ne maigris plus contrairement aux copinautes (j'ai même repassé la barre des 100) mais franchement de 1 ce n'est pas leur faute et de 2 j'avoue que je ne fait pas vraiment d'effort pour maigrir. Pareil pour les vacances, pourquoi envier les autres alors que quand je vois ce que coûte une semaine à 5 (ou un week end à disney) ça me coupe toute envie de partir car je préférerai changer le canapé ou acheter des lits avec cette somme et mon homme est comme moi, à toujours vivre à petit budget c'est inconcevable pour nous de dépenser autant dans du loisirs, 3 jours max de vacances ailleurs nous suffirait, voir même juste partir à la journée.

Pour ce qui est du boulot je sais que je vais galérer car même si je suis ultra polyvalente et motivée sur le papier j'ai un gros trou et pour un employeur ça veut dire "incompétente" alors je réfléchi et j'ai commencé à regarder les formations et concours pour l'an prochain.

Encore une fois j'ai l'impression de repartir de zéro mais ce n'est pas grave je sais que j'y arriverai car ce n'est pas la première fois. Le moral va mieux, j'arrive à rire de bon cœur et à apprécier la vie des autres, même si je reste plus distante, mon seul gros point noir reste mon corps que j'ai du mal à apprécier mais le temps aidera.

Publié dans humeur

Commenter cet article

Ptisa 21/04/2016 12:25

je t'embrasse bien fort, on dit souvent qu'il faut avoir touché le fond de la piscine pour mettre le coup de pied qui permet de remonter, il y aura toujours des moments difficile mais avoir des projets c'est le principal, c'est ce qui fait avancer dans la vie. Et puis comme on dit, si le plan A ne marche pas, il y a encore les 25 autres lettres de l'alphabet !

Marie 21/04/2016 16:46

J'ai tapé plusieurs fois le fond mais je suis comme le phoenix, je renais toujours de mes cendres. Poutous à toi aussi

Laetitia Faure Epouse Gaillard 21/04/2016 12:02

Dur moment pour toi en ce moment, j'espère que ton projet va se réaliser ! J'avoue je suis dans le même cas ces derniers temps, entre les enfants tout le temps malades, les belles soeurs qui te disent on part en Martinique 15 jours, pour nous impossible, on survie alors les vacances on n'y pense pas. Cela fait 6 mois que je n'arrive pas à perdre 1 kilo, le moral à zéro, de voir des choses qui t'intéressent mais tu ne peux pas te les offrir ni à tes enfants, avoir un boulot à mi-temps m'ira très bien, je rêve d'un chèque tous les mois ^_^ bref on va faire un groupe des femmes perdues ;) Allez, il parait que la roue tourne, on va croiser les doigts, bisous.

Marie 21/04/2016 16:45

Mais ouiiiiiiii au moins on se sentira moins extraterrestre d'avoir envie d'un patron qui fait chier sur le dos ^^ bon courage à toi et olein de poutous

penny_petit_pois 21/04/2016 11:53

<3
quand ça va pas tu sais tu peux trouver des abonnés à toi qui serait plus que contente d'échanger, même virtuellement
on traverse toutes des petites phases un peu moche et ça te fait un soutient, une écoute .. c'est pas negligeable
ne reste pas "seule"
<3
j'espère que tout se goupillera bien pour toi ma jolie !!
Béné

Marie 21/04/2016 16:30

Merci <3 la vie m'a appris à ne compter que sur moi donc c'est devenu un reflex